[Africa Diligence] Dans ses perspectives économiques mondiales pour 2012, le Fonds monétaire international a estimé que pendant les cinq prochaines années, 10 des 20 économies à la croissance la plus rapide seront en Afrique sub-saharienne et deux en Afrique du Nord, tandis qu’aucune n’est ressortie en Occident, a rapporté Templeton. Pourquoi?

Grâce à leur développement, les marchés frontières ont continué à augmenter leurs investissements dans les infrastructures, ce qui crée des opportunités dans les secteurs de la construction, du transport, de la banque-finance et des télécommunications.

De nombreux pays frontières sont de grands producteurs de matières premières telles que le pétrole, le gaz et les métaux précieux, de sorte qu’ils devraient bénéficier de la croissance de la demande mondiale pour ces ressources. L’accélération de la consommation pourrait conférer à ces pays un important pouvoir d’achat et la capacité à doper la croissance au travers des dépenses des ménages.

Selon Templeton, les marchés émergents bénéficient de trois caractéristiques favorables: des taux de croissance généralement élevés, des réserves de change importantes et une dette extérieure faible. De nombreuses économies émergentes sont à la veille d’un boom économique et d’une amélioration de leur productivité, ce qui devrait être favorable à leur croissance future. En tant qu’investisseurs de long terme, le gérant pense que les perspectives mondiales sont prometteuses, malgré les problèmes d’endettement qui pèsent sur les États-Unis et la zone euro.

NB : les marchés frontières sont les pays qui n’ont pas encore atteint le stade de développement des pays émergents, mais qui sont en plein essor et disposent d’un fort potentiel de croissance.

AOF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici